Commentaires de l’artiste

Les paysages urbains d’Emilie Fantuz combinent l’application volumineuse et audacieuse avec un sens remarquable d’optimisme. Elle crée des formes ondulantes avec des palettes lumineuses et à contrastes élevés pour former de nouvelles perspectives sur les rues et bâtiments familiers.

Nos environnements urbains sont construits de matériaux denses faits de béton, d’asphaltes et d’acier. Fantuz reconstruit chacun d’entre eux dans ses canevas en utilisant les couteaux à palettes pour créer de grosses épaisseurs d’empâtements. Elle met l’accent sur des scènes nocturnes où les lumières lumineuses, réfléchissantes et colorées se trouvant au niveau de la rue se démarquent de la couleur naturelle du ciel. Les figues dans ces scènes intensifient la juxtaposition du naturel et du construit. Leurs corps, leurs postures et leurs positions dans la composition nous révèlent des moments intimes chaleureux à l’intérieur d’un environnement connu de tous. Fantuz adoucit les angles et les formes des rues et des bâtiments tout en mettant l’accent sur les teintes soutenues et les nuances tonales, dessinant le spectateur dans un paysage urbain qui résonne avec l’expérience interne des figures dans les peintures. Habitué à se familiariser avec les environnements urbains qui peuvent être aliénant de prime abord, Fantuz dé-familiarise ces espaces noirs et de soirées afin de révéler leur réelle nature qui alimente. 
 
Fantuz met en lumière le caractère essentiel des bâtiments et des lieux dans des décors historiques et contemporains. Elle fait également ressortir l’unicité des figures dans une population dense en observant leurs connexions et leurs histoires qui nous entourent tous. Tout cela se baigne dans de la lumière qui rebondit autant des surfaces réfléchissantes de la rue que des vitres des bâtiments. 

Les œuvres de Fantuz partagent une attention à la beauté des moments de tous les jours figés dans le temps. Sa réflexion à faire des pauses — autant dans la vie réelle que devant ses canevas — est une invitation au spectateur à faire de même. 

Lucy’s Diner_48x36, Oil on Canvas, 2022.JPG